Goldrunner

Informations

Jeu : Goldrunner
Support : Atari ST
Année : 1987
Créateur : Steve Bak, Pete Lyon et Rob Hubbard
Éditeur: Microdeal

Présentation

Goldrunner
Goldrunner

 

Sorti en 1987, Goldrunner est un jeu de shoot’em up à scrolling vertical.
Le jeu a été développé sur Atari ST puis adapté sur Commodore 64 et Amiga. Goldrunner fait partie des classics de l’Atari ST, notamment pour sa réalisation spectaculaire pour l’époque face aux 8 Bits.

Il s’agit d’un shoot’em up avec un défilement vertical extrêmement rapide et surtout fluide visant à démontrer que l’Atari ST est capable de cette prouesse. Le tout, sans accélérateur graphique matériel comme le « blitter » (ce composant ne figurait pas sur les 520/1040 ST de base, seulement sur les Mega ST ou les STE sorti bien plus tard). Peut-être un des tout premier jeu digne de l’arcade avec sa réalisation impressionnante. Les graphismes bien que peu coloré ne sont pas en reste, leur finesse a été rarement égalé (Goldrunner 2 ira encore plus loin sur ce point là).
C’est le fameux compositeur fétiche du Commodore, Rob Hubbard qui s’attela à la musique du jeu sur C64. La puissante mélodie reprend en fait la bande son du jeu « Human race » (4e partie). Il y a des samples vocaux (ou « son numérisé ») qui se mixent à la bande son. Dont le fameux « Welcome to Goldrunner ! ».
Ce jeu est culte car, bien que porté sur d’autres machines, il n’a été que véritablement pensé pour l’Atari ST.

Le joueur dirige alors un petit vaisseau doré équipé de 2 lasers à chaque extrémités.
Le vaisseau peut se déplacer verticalement vers le haut et le bas ainsi que de gauche à droite. Les niveaux tournent sur eux-mêmes. Soit, une fois arrivé à la fin du niveau vertical, c’est le décor de début qui réapparaîtra. Permettant ainsi au joueur d’avoir une impression d’infini.

Le but du jeu reste à détruire tout ce qui se trouve au sol afin de faire disparaître une sphère (une sorte de noyau avec des électrons) sur la droite de l’écran. Une fois cela fait, le joueur pourra alors rentrer dans un tunnel jusque là inaccessible (si vous y rentrez sans avoir détruit suffisamment de chose, le vaisseau explose et vous perdez une vie).
Entre chaque niveau, vous aurez alors un niveau bonus où il vous faudra détruire le plus d’ennemi afin d’accumuler des points, précieux pour le highscore.
Le niveau d’énergie du joueur est représenté par de petits éclairs. Quand le vaisseau n’a plus d’énergie, il explose et il faut alors recommencer intégralement le niveau.

Goldrunner aura une suite à peine 1 an plus tard avec Goldrunner 2.

 

 

Les captures d’écran

 : Impression d'écran 1 : Impression d’écran 1
 : Impression d'écran 2 : Impression d’écran 2
 : Impression d'écran 3 : Impression d’écran 3
 : Impression d'écran 4 : Impression d’écran 4
 : Impression d'écran 5 : Impression d’écran 5
 : Impression d'écran 6 : Impression d’écran 6
 : Impression d'écran 7 : Impression d’écran 7
 : Impression d'écran 8 : Impression d’écran 8
 : Impression d'écran 9 : Impression d’écran 9
 : Impression d'écran 10 : Impression d’écran 10
 : Impression d'écran 11 : Impression d’écran 11
 : Impression d'écran 12 : Impression d’écran 12

Les vidéos


Tout le jeu

Fichier Rom du jeu

Gold Runner

Sauvegardes du jeu

Gold Runner

3 commentaires

  1. Barok dit :

    Quand j’entends parler de ce jeu, mon 1er souvenir est la musique qui ets vraiment excellente … et la difficulté du jeu.
    En vrac, qq tests intéressants sur ST (j’ai pas pris la peine de vérifier si tu les avais déjà testé) :
    IK+
    Dogs of war
    Dungeon master
    Cabal
    Super cars 2
    Pang
    Sim city
    Crafton & xunk
    Sapiens
    Skateball

    Bonne continuation

  2. Renard30 Renard30 dit :

    Moi je vient de sortir et réparer mon atari 520 ste 1040 avec les rames , je vais essayer ce jeu , j’ai pas mal de bidouilles pour réparer les vieux ordis , celà peut servir à plus.

  3. StanZ dit :

    Tout simplement le plus grand jeu sur Atari ST.