Croisière pour un cadavre

Informations

Jeu : Croisière pour un cadavre
Support : Atari ST
Année : 1991
Créateur : Delphine Software
Éditeur: Delphine Software

Présentation

Croisière pour un cadavre
Croisière pour un cadavre

 

Après Les Voyageurs Du Temps et Operation Stealth, Delphine Software entrait définitivement dans l’histoire de l’Atari ST avec l’excellent Croisière Pour Un Cadavre, un jeu mêlant aventure et enquête policière. Sa présentation très cinématographique et son scénario au cordeau furent sans doute à l’origine du franc succès que connut le jeu.

Vous, l’inspecteur de police Raoul Dusentier, êtes invité à bord du voilier du richissime Niklos Karaboudjan afin d’y passer d’agréables vacances. Ce dernier désire, en effet, écrire un roman policier et souhaite vous engager comme consultant. Un peu réticent au départ (vous l’avez malencontreusement mis en garde à vue à tort lors d’une raffle à Paris), vous décidez d’accepter car ce n’est pas avec votre salaire d’inspecteur que vous pourrez vous payer un jour une telle croisière : direction Marseille !

Mais à peine arrivé sur le yacht, votre hôte est violemment assassiné… Finies les vacances ! N’écoutant que votre courage, vous reprenez du service. L’enquête commence très vite sur place : vous allez devoir interroger, suspecter, comparer, fouiller et fureter un peu partout dans le voilier. Très vite, vous avez la certitude que l’assassin est l’un des autres invités. Nicklos aurait-il voulu raconter la vie d’une de ses convives dans son bouquin ? Rien n’est moins sûr. Mais qui du prêtre pas très catholique au jeune playboy oisif a pu commettre un tel crime ?

Delphine Software, qui je le rappelle était un éditeur français, nous offrait là un jeu au scénario admirable. On retrouve en effet tous les ingrédients présents dans les grands romans policiers comme ceux d’Agatha Christie : suspense, intensité dramatique, action et retournements de situation sont quelques uns des atouts de cette aventure.

La galerie des personnages vaut également le détour : un prêtre possédé par le jeu, un notaire plutôt coureur de jupons, etc. De nombreux personnages secondaires sont également présents comme un mécano plutôt fainéant, une cuisinière qui défend sa cuisine bec et ongles, etc. L’intrigue est d’ailleurs brillament posée grâce à un paquetage bien pensé : vous avez en effet en votre possession un dossier où sont regroupés tous les éléments recueillis, que ce soit sur votre hôte ou sur ses invités. Idéal pour rentrer facilement dans l’enquête.

Le jeu commence également par une introduction en images, animations et musique, jolie comme tout, qui raconte à la façon d’un film comment survient le meutre de Nicklos Karaboudjan

Le jeu en lui-même se joue à la souris de façon intuitive. Comme la plupart des jeux de l’époque, le pointeur de souris change d’apparence selon le contexte : prendre un objet, ouvrir une porte, se déplacer sont autant d’actions que vous pouvez effectuer. Un clic sur le bouton droit de la souris et vous accédez aux objets précédemment collectés : un clic sur un objet et vous accédez à la liste des actions possibles sur celui-ci. Parmi ces objets, le plus important est un plan qui vous permet de gagner un temps précieux en vous rendant directement dans un endroit du bateau. Un clic simultané sur les deux boutons de la souris et vous accédez à un menu permettant de sauver/charger des parties, quitter, etc.

Là encore, le paquetage renforce l’intérêt du jeu en proposant une carte manuscrite du plus bel effet qui indique par exemple où sont les cabines des différents invités. Beaucoup d’éléments du décor peuvent être manipulés et c’est souvent l’occasion pour les auteurs d’ajouter une pointe d’humour toujours appréciable : si, par exemple, vous essayez de prendre un balai, l’ordinateur vous rétorquera « On veut faire le ménage Raoul ??? ». Si vous essayez de prendre une écharpe, là encore l’ordinateur ne manquera pas de vous placarder : « Je pourrais très bien la prendre, mais je n’en éprouve pas l’envie ».

Le dosage de la difficulté est plutôt réussi… Cependant, malgré la présence d’une pendule qui progresse de 10 minutes à chaque fois qu’on découvre un indice important, le joueur peut assez rapidement se retrouver bloqué et ne plus savoir quoi faire pour faire avancer l’enquête. Dans ce cas, il faut redoubler de patience, de méticulosité et de réflexion : confronter les interrogatoires et fouiller la moindre parcelle du bateau doivent cependant permettre au joueur de s’en sortir.

Vous vous déplacez dans le bateau à la recherche d’indices et de témoins. Lors de chaque interrogatoire, vous pouvez poser des questions à propos des personnages déjà rencontrés, des choses qu’on vous a dit sur eux et également à propos des indices trouvés çà et là. Dès que vous apprenez quelque chose de nouveau, il faut arpenter le yacht pour trouver les invités et poser les bonnes questions à ce sujet. Si l’enquête piétine vraiment, on peut toujours recommencer l’enquête depuis le départ et déceler l’indice qu’on a oublié. Car selon l’heure qu’il est, les personnages bougent dans le yacht, certains lieux deviennent iinaccessibles etc.

L’aventure est, de plus, non-linéaire et le meurtrier pourra être trouvé par des voies différentes. Il vous faudra cependant beaucoup de ténacité pour découvrir le coupable et vous hésiterez sans doute longtemps, même si des solutions complètes ont bien sûr vu le jour depuis la parution du jeu en 1991.

Les graphismes (mis au point à l’époque grâce à Deluxe Paint) peuvent sembler aujourd’hui un peu désuets mais ils sont cependant finement dessinés et colorés. De plus, ils renforcent la lourde atmosphère qui règne lors de votre enquête. Les scènes de dialogues sont d’ailleurs très belles : les auteurs ont utilisé des effets cinématographiques comme les déplacements de caméra (travelling), le gros plan, la contre-plongée, la plongée, etc. Seule l’apparence du héros a un peu mal vieilli : la gestion du héros était en effet à l’époque plutôt novatrice puisqu’en 3D vectorielle (la taille varie en fonction de sa position par rapport au joueur) mais semble aujourd’hui vraiment trop « pixelisée ». Fort heureusement, cela ne nuit pas au plaisir du jeu.

L’animation n’est pas exceptionnelle mais reste de bonne qualité : les scènes d’introduction sont plutôt bien animées. Les interrogatoires sont bien réalisés. Le déplacement du personnage pendant le jeu est correct, même si parfois il marche un peu « en crabe ». Quelques animations çà et là (machine, oiseaux, tourne-disque, etc.) sont complétées par des effets sonores simples (grincement de la coque, cris d’oiseaux, etc.) mais efficaces. Le défi de l’équipe n’était vraisemblablement pas technique car il n’y a pas de défilement d’écran pour passer d’un lieu à un autre. Mais là encore, le tout est bien réalisé et des musiques « jazzy » plutôt réussies (même s’il faut aimer ce style) viennent agrémenter la visite de certains endroits du bateau.

Vous l’aurez compris, Croisière Pour Un Cadavre est un jeu incontournable pour ceux qui aiment mener l’enquête, un succès à ne pas manquer. Bénéficiant d’une réalisation soignée, d’un humour décapant et d’une intrigue prenante, on est vite immergé dans ce huit-clos et on se forge sans cesse au cours du jeu son opinion (qu’on croit définitive) sur chacun des personnages avant de changer de coupable après avoir récolté un nouvel indice ! Vous devrez être un véritable limier, digne successeur d’Hercule Poirot, pour finalement désigner le coupable après moults retournements de situation.

Les captures d’écran

Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 1Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 1
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 2Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 2
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 3Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 3
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 4Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 4
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 5Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 5
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 6Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 6
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 7Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 7
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 8Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 8
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 9Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 9
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 10Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 10
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 11Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 11
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 12Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 12
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 13Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 13
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 14Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 14
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 15Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 15
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 16Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 16
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 17Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 17
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 18Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 18
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 19Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 19
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 20Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 20
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 21Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 21
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 22Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 22
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 23Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 23
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 24Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 24
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 25Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 25
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 26Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 26
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 27Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 27
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 28Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 28
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 29Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 29
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 30Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 30
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 31Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 31
Croisière pour un cadavre : Impression d'écran 32Croisière pour un cadavre : Impression d’écran 32

Les vidéos


Tout le jeu

Fichier Rom du jeu

Croisière pour un cadavre

Codes de déverouillage du jeu

Croisière pour un cadavre - Codes

Manuel et solution du jeu

Croisière pour un cadavre - manuel