Cadaver

Cadaver

Informations

Jeu : Cadaver
Support : Atari ST
Année : 1990
Créateur : Bitmap Brothers
Éditeur: Mirrorsoft

Présentation

Cadaver

 

Encore un jeu que je trouve excellent. Non pas que mon goût soit émoussé mais je ne vais pas mettre ici les nullités d’il y a dix ans. Bref, Cadaver est un jeu d’aventure/arcade aux graphismes superbes (et c’est peu dire, je crois bien que ce sont les plus beaux dessins jamais faits sur ST en seize couleurs) et à l’ambiance captivante. De ce type de jeux pour lesquels on n’hésitait pas à dessiner les plans avec règle et crayon! La prise en main est rapide, presque tout se joue au joystick. Appuyez sur entrée pour ouvrir votre inventaire, S pour sauvegarder et L pour charger. La maniabilité est excellente, je me souviens des scéances d’empilage d’objets pour organiser des évasions dignes de Rémi Julienne! La première salle du premier niveau. Avec Image Works, vous allez vivre une fabuleuse aventure, dans le plus pur style Heroïc Fantasy. Karadoc est un nain. Pas n’importe quel nain, pas un nain bon à rien, puisqu’il a déjà réalisé pas mal d’aventures dans sa région et est renommé pour son courage et sa bravoure. Alors qu’il était en train de boire un pot au bistrot du coin, un homme lui propose d’aller dans un château proche, pour le venger, lui et quelques amis qui ont trouvé la mort il y a quelques années. Il lui raconte l’histoire morbide de Dianos, un nécromancien sans scrupules, qui avait semé la discorde entre Carolus et Wulf, deux prétendants au trône royal, l’un représentant le bien, l’autre le mal. Evidemment, c’est le mal qui l’emporte au bout du compte, et durant les années de son règne, Wulf exploita des nains à extraire les émeraudes d’une mine située juste sous le château. Puis, lors d’une soirée mémorable, tous les habitants ou presque du château s’entretuèrent. Depuis, il paraît que Dianos le nécromancien y vit seul, son esprit étant devenu fou, entouré d’une fortune inestimable et inutile pour lui seul. – Alors, demande le type du bar, ça te branche comme aventure? – Ouaip, répond Karadoc, l’air hautain (il a l’air hautain parce qu’en fait il a une bonne dizaine de chopines dans la tronche et qu’il est complètement pété), ça paie combien? – Tout ce que tu trouveras sur ton chemin sera à toi. va tuer Dianos et garde les émeraudes et autres trésors du château. C’est donc sans réfléchir plus longtemps que le nain prend ses petites jambes à son cou, en direction du château. Les décors des niveaux supérieurs du château. Une fois le jeu chargé, vous aurez droit à une musique de générique, collant parfaitement avec le genre, vous plongeant directement dans une ambiance médiévale et angoissante, pendant qu’un résumé du jeu défilera sous forme de parchemin déplié. Ensuite, vous voilà directement en plein coeur de l’action, puisqu’apparaît sur votre écran une salle en 3D isométrique, représentant l’intérieur d’un château en ruine (avec fissures, flotte par terre, etc) et vous, au milieu. Les graphismes vous sautent immédiatement aux yeux, tant ils sont beaux et réalistes. Votre personnage est un grand sprite pouvant se déplacer de plusieurs manières: au joystick ou au clavier, sur huit ou quatre directions, avec une facilité et une maniabilité rare dans les jeux réalisés en 3D isométrique. Pour une fois, le graphisme est clair et le jeu jouable. Eh, t’as vu un peu? Voilà Godzilla! En bas à gauche de l’écran, six emplacements pour icônes vous permettront d’utiliser des objets et de réaliser toutes les actions indispensables à ce genre de jeu (chercher, boire, transporter, jeter un sort, ouvrir, etc). a droite, quatre indications vous sont données en permanence: votre barre d’énergie, le jour, le nom de l’objet devant lequel vous vous trouvez et l’endroit où vous êtes. Vous avez un sac à dos sur vous, pouvant contenir 32 objets maximum, auxquels vous pouvez accéder en appuyant sur entrée. Un des objets que vous transportez est votre carnet personnel, dans lequel s’inscriront vos capacités, l’argent que vous possédez, le niveau où vous êtes, etc. Les sprites sont tous parfaitement animés, grands, fluides et rapides, dessinés dans des graphismes arrondis qui donnent une griffe toute particulière au jeu. Dix sauvegardes sont possibles, pour reprendre le jeu à tout moment, car la mort rôde entre les murs du château, vous touchant parfois du doigt, lorsque vous vous y attendez le moins. Votre but ultime étant d’arriver au nécromancien, il vous faudra avoir pas mal évolué avant de le combattre. Pour cela, un certain nombre de potions magiques vous donneront du pouvoir, que je vous conseille vivement d’économiser. et pour terminer avec la technique de Cadaver, je dirai que c’est de l’aventure à l’état brut, comme on a rarement l’occasion d’en voir, qui demande autant d’astuce que de réflexes, et qui ne sera pas prêt de sortir de la tête de celui qui la vivra. Il est des gens qui transforment en or tout ce qu’ils touchent, et désormais, plus aucun doute, les Bitmap Brothers en font partie. Après Speedball et Xénon 2 qui, à peine sortis étaient élus meilleurs jeux de l’année dans leurs catégories respectives, voici un jeu d’aventure arcade qui va faire bien des jaloux. Les graphismes se caractérisent comme toujours par une grande finesse, de magnifiques couleurs et un sytle convenant parfaitement à ce type de jeu. chacun des couloirs, chacune des pièces sont différents des autres, avec de nombreux petits détails encombrant les lieux: autels, squelettes, tonneaux, pentacles peints sur les murs, arches, piliers… Les monstres sont eux aussi merveilleusement dessinés, surtout les dragons. Pratiquement tout le jeu se déroule au joystick, sauf quatre ou cinq touches au clavier. Ces dernières permettent d’atteindre le menu d’inventaire, de voir la carte des lieux que vous avez déjà visités (F1 et elle se dessine toute seule)… Et là? Motra? Vous y jouez le rôle d’un nain, fameux guerrier qui, ayant entendu parler d’un château rempli de trésors, décide de partir l’explorer. A l’intérieur de celui-ci, il va devoir affronter monstres, pièges et énigmes, et découvrir la formidable histoire des habitants de ce lieu maudit. Vous pouvez prendre jusqu’à 32 objets dans votre sac à dos. Vous allez ainsi trouver de nombreux parchemins et grimoires, vous donnant des indices sur les pièges et sur ce qui s’est réellement passé dans le château. vous allez bien sûr ramasser diverses armes et armures, de la nourriture, des cordes, de l’argent, des clés… Côté magie, là encore vous allez être gâté: on trouve des potions, des parchemins et des objets magiques. La plupart du jeu consiste donc en l’exploration des couloirs et des salles. De nombreuses portes et passages étant fermés, il faut trouver les bonnes clés, une manette, un bouton ou un objet capable d’ouvrir ces issues. certains endroits sont bien sûr habités par divers monstres, tous plus bizarres les uns que les autres, que vous devez combattre ou éviter. Suivant vos performances, votre héros gagne en expérience et devient plus puissant, ce qui lui permet de survivre aux niveaux supérieurs. En effet, il ne s’agit pas de visiter une petite cinquantaine de salles mais bien des centaines, à travers plusieurs niveaux progressifs. Si vous trouvez les bons parchemins, vous pourrez alors sauvegarder vos parties, pour les continuer ultérieurement. Le système de jeu est vraiment très pratique, et avec en plus les qualités techniques incroyables de ce soft, ce jeu a tout pour devenir un hit. D’autant plus que le scénario se révèle assez complexe, et qu’il s’agit d’une formidable aventure pleine de surprises et de trésors. Alliant à la perfection la réflexion et l’arcade, ce soft est sans aucun doute pour moi, le jeu du mois.

 

 

Les captures d’écran

Cadaver : Impression d'écran 1
Cadaver : Impression d'écran 2
Cadaver : Impression d'écran 3
Cadaver : Impression d'écran 4
Cadaver : Impression d'écran 5
Cadaver : Impression d'écran 6
Cadaver : Impression d'écran 7
Cadaver : Impression d'écran 8
Cadaver : Impression d'écran 9
Cadaver : Impression d'écran 10
Cadaver : Impression d'écran 11
Cadaver : Impression d'écran 12
Cadaver : Impression d'écran 13
Cadaver : Impression d'écran 14
Cadaver : Impression d'écran 15
Cadaver : Impression d'écran 16

Les vidéos

Tout le jeu

Fichier Rom du jeu

Icône

Rom du jeu Cadaver

Laisser un commentaire