Another World

Informations

Jeu : Another World
Support : Atari ST
Année : 1991
Créateur : Éric Chahi
Éditeur: Delphine Software

Présentation

Another World
Another World

Another World est un jeu vidéo d’action-aventure conçu et développé entièrement par une seule personne, Éric Chahi, et finalisé par Delphine Software.
Pas particulièrement remarqué à sa sortie par rapport à d’autres, le jeu est devenu avec le temps incontournable pour sa conception cinématographique, ses graphismes et plus généralement son gameplay.

Le jeu est sorti sous le nom de Another World en Europe et en Australie, Out of this World en Amérique du Nord et Outer World au Japon.

Une nuit d’orage, Lester Chaykin, jeune chercheur en physique des particules, se rend à son laboratoire souterrain. Alors qu’il lance une expérience sur un accélérateur de particules, la foudre s’abat sur le laboratoire et détraque l’appareillage. Le chercheur est projeté dans un autre monde.

Réapparaissant sur une terre étrangère à la faune hostile dont il arrive à s’extirper, il finit par tomber dans les geôles d’une espèce humanoïde intelligente. Dans cette sorte de camp de travail, il fait la rencontre d’un compagnon, avec l’aide duquel il s’échappera.

Another World et Prince of Persia, développé auparavant, ont en commun la présentation graphique et l’utilisation d’animations réalistes et fluides. Ce réalisme a pour but d’immerger le joueur dans l’action afin qu’il s’identifie davantage au personnage contrôlé. Il n’y a pas d’éléments en incrustation — comme une jauge de vie ou du texte —, dans le but de renforcer cette impression d’immersion.
Dans la même optique, les personnages communiquent avec leurs corps, avec des gestes et des expressions, et parfois certains extraterrestres communiquent oralement dans leur langage.
Mais Another World innove et enrichit les concepts de gameplay de Prince of Persia en scénarisant l’interaction du personnage sur son environnement, ce point en fait pour l’époque un jeu unique.

Pour exemple, le personnage se trouve vers le début du jeu enfermé dans une cage suspendue et doit la faire balancer pour se libérer. Cette simple séquence rompt avec l’interactivité répétitive qui existe dans Prince of Persia et dans les autres jeux de plates-formes, constituée principalement de phases de course et de saut.

Le jeu est une aventure interactive se déroulant en plusieurs phases dans lesquelles le joueur doit trouver une solution pour avancer. Si le joueur fait un faux pas, la partie est relancée au début de la phase courante. Il n’y a ni vie ni continu, simplement des phases de jeu à réussir quel que soit le nombre de tentatives. Une phase de jeu est constituée de une à dix scènes fixes juxtaposées (il n’y a pas de scrolling), et il arrive aussi que certaines de ces scènes soient partagées par plusieurs phases de jeu.

Quelles que soient les versions, le jeu reste assez court (il peut être fini en moins de quarante minutes)1. C’est un des reproches qui lui a été fait.
Réalisation, développement
Inspirations

Éric Chahi est un créateur de jeu vidéo polyvalent. Entre 1983 et 1989, il travaille sur une dizaine de projets de jeu vidéo, en tant que graphiste, animateur et aussi programmeur ; pour certains, il les réalisa dans leur globalité et en freelance.

À partir de cette idée technique, Éric Chahi imagine un jeu très interactif où le personnage principal aurait pour but premier le besoin de survivre dans un univers de science-fiction inspiré par Star Wars et par les bandes dessinées de Richard Corben. Pour les mécaniques de jeu il pense à un jeu 2D entre Karateka et Impossible Mission. Il commence par réaliser l’algorithme de dessin de polygone sur Atari ST, puis un éditeur de dessin adapté (les outils d’imagerie vectorielle étant inexistants à l’époque) et enfin passe directement à la réalisation de la cinématique d’introduction du jeu.

Les scènes de mort par pistolet laser ont probablement été inspirées par le cinquième épisode (« Le Piège ») de la série télévisée Cobra. En effet, dans cet épisode, lorsque le mineur un peu dégénéré sort pour se confronter au mystérieux sniper et se fait toucher par un tir au laser de celui-ci, ses chairs sont instantanément volatilisées ne laissant que son squelette qui explose peu après. Soit les mêmes effets exactement que dans le jeu vidéo.

Les graphismes sont entièrement réalisés en polygones en aplat de couleur, une scène affichant au plus seize couleurs distinctes, donnant au jeu un cachet particulier. Cela a permis d’afficher des vidéos et de disposer de décors dynamiques alors que le jeu ne tient que sur une seule disquette de 720 Ko (3 pouces ½).

En 1991, après un an et demi de travail, Éric Chahi contacta Philippe Ulrich chez Virgin Loisirs qui ne répondit pas favorablement à son projet. Vers l’été, ayant fini les trois quarts du travail, par le biais de Philippe Ulrich, il décrocha un contrat d’édition avec Delphine Software. Jean-François Freitas ajouta les ambiances sonores, et le reste de la programmation et du graphisme fut fini pour les fêtes de Noël.

 

Les captures d’écran

Another world : Impression d'écran 1Another world : Impression d’écran 1
Another world : Impression d'écran 2Another world : Impression d’écran 2
Another world : Impression d'écran 3Another world : Impression d’écran 3
Another world : Impression d'écran 4Another world : Impression d’écran 4
Another world : Impression d'écran 5Another world : Impression d’écran 5
Another world : Impression d'écran 6Another world : Impression d’écran 6
Another world : Impression d'écran 7Another world : Impression d’écran 7
Another world : Impression d'écran 8Another world : Impression d’écran 8
Another world : Impression d'écran 9Another world : Impression d’écran 9
Another world : Impression d'écran 10Another world : Impression d’écran 10
Another world : Impression d'écran 11Another world : Impression d’écran 11
Another world : Impression d'écran 12Another world : Impression d’écran 12
Another world : Impression d'écran 13Another world : Impression d’écran 13
Another world : Impression d'écran 14Another world : Impression d’écran 14
Another world : Impression d'écran 15Another world : Impression d’écran 15
Another world : Impression d'écran 16Another world : Impression d’écran 16
Another world : Impression d'écran 17Another world : Impression d’écran 17
Another world : Impression d'écran 18Another world : Impression d’écran 18
Another world : Impression d'écran 19Another world : Impression d’écran 19
Another world : Impression d'écran 20Another world : Impression d’écran 20
Another world : Impression d'écran 21Another world : Impression d’écran 21
Another world : Impression d'écran 22Another world : Impression d’écran 22
Another world : Impression d'écran 23Another world : Impression d’écran 23
Another world : Impression d'écran 24Another world : Impression d’écran 24
Another world : Impression d'écran 25Another world : Impression d’écran 25
Another world : Impression d'écran 26Another world : Impression d’écran 26
Another world : Impression d'écran 27Another world : Impression d’écran 27
Another world : Impression d'écran 28Another world : Impression d’écran 28
Another world : Impression d'écran 29Another world : Impression d’écran 29
Another world : Impression d'écran 30Another world : Impression d’écran 30
Another world : Impression d'écran 31Another world : Impression d’écran 31
Another world : Impression d'écran 32Another world : Impression d’écran 32
Another world : Impression d'écran 33Another world : Impression d’écran 33
Another world : Impression d'écran 34Another world : Impression d’écran 34
Another world : Impression d'écran 35Another world : Impression d’écran 35
Another world : Impression d'écran 36Another world : Impression d’écran 36
Another world : Impression d'écran 37Another world : Impression d’écran 37
Another world : Impression d'écran 38Another world : Impression d’écran 38
Another world : Impression d'écran 39Another world : Impression d’écran 39
Another world : Impression d'écran 40Another world : Impression d’écran 40
Another world : Impression d'écran 41Another world : Impression d’écran 41
Another world : Impression d'écran 42Another world : Impression d’écran 42
Another world : Impression d'écran 43Another world : Impression d’écran 43
Another world : Impression d'écran 44Another world : Impression d’écran 44
Another world : Impression d'écran 45Another world : Impression d’écran 45
Another world : Impression d'écran 46Another world : Impression d’écran 46
Another world : Impression d'écran 47Another world : Impression d’écran 47
Another world : Impression d'écran 48Another world : Impression d’écran 48
Another world : Impression d'écran 49Another world : Impression d’écran 49
Another world : Impression d'écran 50Another world : Impression d’écran 50

Les vidéos


Tout le jeu

Fichier Rom du jeu

Another world

Sauvegardes

Another world

Codes

  1. EDJI
  2. HICI
  3. FLLD
  4. LIBC
  5. CCAL
  6. EDIL

Solution

PARTIE I : UN MONDE MYSTÉRIEUX

Dès que vous apparaissez dans la piscine, montez rapidement à la surface, puis partez sur la droite. Détruisez tous les vers des deux écrans qui suivent, d’un coup de pied et continuez votre chemin sur la droite jusqu’à ce qu’un monstre apparaisse. Repartez dans le sens inverse en courant jusqu’à la corniche, sautez et accrochez-vous à la liane. Elle cassera assez rapidement et vous ramènera devant la piscine. Puis reprenez votre course éperdue jusqu’à ce que vous heurtiez un homme qui tuera le monstre. Mais votre sauveur n’est en fait qu’un gardien qui vous fera prisonnier.

PARTIE II : LA PRISON

Vous vous réveillez dans une cage aux côtés d’un étrange personnage qui sera votre compagnon pendant toute l’aventure. Faites balancer la cage de gauche à droite jusqu’à ce que la cage tombe et écrase le garde. Baissez-vous pour ramasser l’arme et continuez votre chemin jusqu’aux trois portes noires et protégez vos arrières avec le champ de protection pendant que votre compagnon ouvre la porte. Dès qu’il l’ouvre, foncez vers la droite et prenez l’ascenseur. Tout en bas, se trouve « une montée d’énergie »; tirez-y dessus, puis remontez d’un étage. Détruisez la porte avec votre laser ( attention ! Après ce tir votre pistolet n’aura plus d’énergie ). Courez vers le trou, qui est en fait un ascenseur, ( pour descendre baissez le joystick ) et sortez de l’écran avant que le garde n’ait détruit les trois portes. Montez au deuxième ascenseur. Là, votre compagnon ouvre une trappe et un conduit s’offre à vous. Introduisez-vous à l’intérieur. Vous devrez laisser votre compagnon derrière vous, beaucoup trop large pour vous accompagner. Mais vous le retrouverez, ne vous inquiétez pas.

PARTIE III : LES GALERIES

Pour sortir des conduits, roulez-vous dans ces directions : gauche – droite – dans le chemin en pente – droite – droite – gauche – fin. Vous tombez dans une salle où la sortie est bloquée par trois portes : dirigez-vous vers la gauche pour recharger votre pistolet, détruisez les trois portes avec votre laser et prenez le chemin. Tuez le gardien et continuez votre chemin jusqu’au pont détruit. Prenez votre élan et sautez. Vous retombez sur une corniche. Là, tirez un coup de laser dans le mur : une ouverture s’offre à vous, et vous voilà dans une galerie. Laissez-vous tomber dans le premier trou, puis le second. Là, dirigez-vous vers la droite. Sautez par dessus les stalactites, continuez vers la droite. Sautez par dessus les stalactites, démerdez-vous de passer les éboulis des deux écrans suivants. Il va falloir après ça continuer sur la droite … pas facile ! Le plafond et le sol sont recouverts de monstres assoiffés de sang. Ceux du bas ne vous attraperont que si vous marchez dessus ( donc sautez ! ) et ceux du haut, que si vous marchez ( donc faut courir ).

Le premier écran est facile, mais le second pose plus de problèmes. Détruisez les trois monstres aux tentacules avec votre gros laser, puis calculez votre saut pour ne pas retomber sur l’un des trois monstres du sol. Au troisième écran, faut pas tomber dans le trou et pas marcher sur le gros méchant monstre par terre. Continuez sur la droite, vous arrivez devant une porte. Détruisez-la… OUF ! SAUVES… MAIS ? Y a rien derrière cette porte… à part qu’il n’y a pas de plafond. Pas de panique ! Il fallait juste venir détruire la porte. Maintenant, demi-tour. Repassez tous les monstres en chemin inverse. Arrivé aux éboulis, prenez le chemin qui monte : les pierres ne vous toucheront pas. Tirez sur la chauve-souris rouge, allez à la petite falaise et attendez que la chauve-souris aille se faire croquer par le monstre aux tentacules. A ce moment, sautez de stalactite en stalactite en montant le plus haut possible à chaque fois. Sautez sur le rocher à gauche, dirigez-vous tout à gauche, laissez-vous tomber et tirez un coup de laser dans le socle du gros rocher pour remonter. Maintenant dirigez-vous sur la droite, sautez les trois trous et vous voilà sous une piscine. Tirez un gros coup de laser et repartez en courant si vous ne voulez pas vous noyer. Sautez tous les trous, et placez-vous sur la pierre grisâtre.

La pression de l’eau vous fera remonter au premier étage. Là, dirigez-vous sur la droite, détruisez la porte, montez tout en haut des escaliers, puis repartez sur la droite.

PARTIE IV : LA BASE

Vous entrez dans la base en même temps que votre compagnon, mais le problème, c’est que lui est dans une bouche d’égout  et vous dans le secteur infesté de gardes. Il y a un autre problème : votre compagnon est coincé par une chaîne. Courez vers la droite, descendez les escaliers… puis le garde ! Continuez à descendre les escaliers sans vous occuper du garde qui fuit. Arrivé en bas, tirez un coup de laser sur la gauche pour attirer un garde et débarrassez vous de lui. Puis dirigez-vous vers la droite. BING ! Un garde vous a remarqué, vous donne un coup de poing et vous empoigne les épaules. Foutez-lui un coup de pied où je pense, courez ramasser votre arme et tuez-le. Maintenant, courez vers la gauche jusqu’aux escaliers, montez-les, et tirez sur le lustre. Vous venez de libérer votre compagnon. Repartez vers la droite, passez au-dessus des escaliers. Attention à l’écran suivant : vous vous trouverez pris entre deux gardes, à vous de vous débrouiller pour vous en débarrasser.
Alors vous débouchez devant une piscine. Plongez et descendez le plus rapidement possible et prenez à gauche, au deuxième écran il y a trois galeries, deux montantes et une descendante.
Prenez la galerie montante de gauche (la seconde donc) pour reprendre votre air, puis prenez la galerie descendante. Montez à la surface.
Tirez sur le cordon d’énergie puis refaites le chemin en sens inverse.
Sortez de la piscine par la gauche. Montez les escaliers, tuez le garde et partez sur la droite. Un garde se trouve derrière trois portes qui s’ouvrent dès que vous en approchez

LE TRUC : se faire une protection juste devant les portes, avancez jusqu’à ce que les portes s’ouvrent et reculez. L’idiot de garde enverra des grenades rebondissantes contre les portes, ces grenades repartiront en sens inverse et luis exploseront dans la gueule !

Détruisez la porte, prenez l’ascenseur pour rechargez votre arme si besoin est, sinon continuez. Tirez sur le lustre quand le garde est juste en dessous (à la vertical du premier lustre). Le lustre va alors se briser sur le garde et le tuer. Si ce n’est pas le cas, laissez vous tuer et retenter de le tuer avec le lustre.
Repartez en sens inverse. Redescendez les escaliers, allez vers la piscine. Traversez-la continuez vers la droite.

Le soldat qui suit était le plus dangereux de tout le jeu. Il a une protection infinie et dès que vous rentrez dans l’écran, il vous tire un gros coup de laser, puis : si vous avez une protection il envoie des grenades rebondissantes qui vous explosent à la figure; ou, si vous n’avez pas de protection, il vous tirera dessus. Mais vous lui avait brisé le lustre sur lui et il est donc mort désormais. Si ce n’est pas le cas, laissez vous mourir et retentez de le tuer avec le lustre.

PARTIE V : LA FUITE

Maintenant, il va falloir faire vite. Laissez-vous tomber dans le trou. Il faut détruire la porte à droite et prendre le chemin. Vous êtes poursuivi par des gardes.

Après quatre écrans de course intensive, arrêtez-vous sous la trappe et faites face aux gardes en vous protégeant et en tirant pour les intimider en attendant que la trappe s’ouvre et qu’une main se tende vers vous. C’est votre compagnon. Accrochez-vous-y, et dirigez-vous vers le véhicule. Montez dedans.
Vous entrerez dans une arène digne des Romains. Maintenant vous avez une série de boutons à pousser pour éjecter les deux bulles où vous êtes, vous et votre compagnon. Dès que vous atterirez ou plutôt vous écraserez, ne vous laissez pas distraire par le spectacle. Foncez sur la droite et tuez les quatre gardes. Vous retrouverez votre compagnon sortant d’une mosaïque, puis continuez sur la droite. Un tir bien centré vous déséquilibre et vous tombez dans un précipice sans fond… enfin, pas loin… Une brute sanguinaire vous rattrape et commence à vous massacrez la gueule. Mais heureusement votre compagnon arrive à la rescousse et commence à se battre sauvagement avec cette brute. Mais ce n’est pas fini pour vous. Il faut encore se traîner jusqu’au levier à droite. Là, attendez que la brute s’étant débarrassée temporairement de votre compagnon se dirige vers vous. Dès qu’elle se trouve au milieu de l’écran, tirez le levier qui déclenchera un laser qui en finira avec la brute. Et tout de suite après, recommencez pour laisser apparaître un rayon bleu qui est en fait un ascenseur. Reculez le plus vite possible jusqu’au milieu de l’écran ( sous le rayon bleu ). Une fois en haut, il ne vous reste plus qu’à regarder la scène finale.